Journées citoyenneté au lycée Champlain de Chennevières-sur-Marne

A l’initiative de l’inspection académique et de la cheffe d’établissement, la Ligue de l’Enseignement a organisé 3 demi-journées « citoyenneté » au Lycée Champlain de Chennevières-sur-Marne. Afin de co-construire au mieux et de proposer des actions communes sur le court et moyen/long terme avec les services jeunesses des villes de Chennevières-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, la Queue-en-Brie et le Plessis-Trévise. Les éducateurs spécialisés d’Emmaüs Synergie ont également été associés à cette manifestation.


Au total, 22 intervenants ont été mobilisés lors de ces 3 demi-journées. Cette innovation partenariale a facilité les interventions et a permis une réelle mutualisation de méthodes et ressources d’animation.


Ces demi-journées « citoyenneté », à destination des élèves de classe de secondes, de premières professionnelles et des classes de CAP du lycée ont permis de toucher 16 classes, soit près de 300 lycéens et lycéennes. Chaque classe a participé à 3 ateliers, chacun co-animé par des animateurs des services jeunesse, des éducateurs spécialisés et des salariés de la Ligue de l’Enseignement.


Les lycéens ont participé à un atelier débat autour des relations filles – garçons et des stéréotypes liés au genre. Les élèves ont réagi et discuté de phrases clivantes ou stéréotypées pour mettre en partage les représentations de chacun sur le sujet.


Un atelier théâtre autour des violences banalisées était aussi proposé, dans celui-ci les lycéens et lycéennes jouaient des saynètes improvisées basées sur des événements vécus par les élèves. Ces ateliers permettent de désamorcer des situations conflictuelles et poussent les jeunes à remettre en question certains de leurs comportements.


Enfin, un atelier portant sur la laïcité a permis aux élèves de mieux comprendre et de définir le principe de laïcité. A travers un questionnaire en équipe et un débat mouvant, les jeunes ont pu assimiler des connaissances sur différentes notions (neutralité de l’Etat, liberté de conscience, liberté de culte etc...) et débattre sur des situations concrètes.


Sur les temps de pauses méridiennes, des ateliers libres étaient proposés aux lycéens et lycéennes : un atelier de boxe éducative ainsi que la borne des métiers.


Cette première étape réalisée, des ponts se sont créés entre éducateurs, animateurs et l’équipe éducative. La suite est maintenant à construire avec l’ensemble des acteurs éducatifs pour des projets, sur le long terme, dans et hors de l’établissement scolaire.




Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags